Un jeu, dé de je

Roger Caillois dans  Les jeux et les hommes définit le jeu comme une activité libre, séparée, incertaine, improductive, réglée, et fictive.

Et si les règles du jeu se perdaient, faudrait-il les réinventer?

 

Alexander Calder, Totem

 

L’Etre une femme. Le jeu, l’enjeu

Elle vous aime, elle ne vous aime plus et s’en va. Elle ne veut pas faire l’amour, vous trouve chiant à en mourir, elle se tuera si vous ne l’aimez pas.

 

Elle vous tuera si vous ne l’aimez pas.

 

Elle ne veut pas vous aimer mais vous aime de toutes les façons. Elle veut un enfant tout de suite, être une femme plus qu’une mère, elle veut bien être une mère quand même.

Elle ne vous trompe pas, ne vous trahis pas, même si elle en aime un autre et fait l’amour à d’autres que vous.

Elle vous veut pour elle toute seule, ne veut pas savoir si vous ne l’aimez pas, si vous faites l’amour à d’autres, elle veut que vous fassiez semblant comme si vous l’aimiez vraiment.

Elle veut vous voir heureux avec ou sans elle, vous voir malheureux pour vous consoler, elle ne partira pas même si vous ne l’aimez plus, elle partira dès que vous ne l’aimerez plus.

Est-ce qu’une femme joue à faire semblant juste pour vous faire plaisir ? Est-ce qu’elle jouit lorsque vous lui faîtes plaisir ? Est-ce qu’elle fait semblant d’être ce qu’elle est ?

Elle vous quitte, même quand elle vous aime encore.

Elle souffre de vous voir partir, même si elle ne vous aime plus.

Et si Elle était Je sans Jeu…

Chacun invente ou adopte ses propres règles du je.

DEDALE DE JE

Règle numéro 1– Mettre un pied devant l’autre pour avancer ou reculer.

 

n°2– Lancer le dé grandeur nature que vous aurez préalablement construit.

 

n°3– Deviner sa face avant qu’il finisse sa course.

 

n°4– Si votre prédiction correspond avec la face visible du dé, avancer autant de fois que vous le souhaitez et rejouer quand le dé de Je sera perdu de vue.

-Si votre prédiction est différente de la face visible du dé, rejouer ou reculer pour prendre un peu plus d’élan.

 

n°5– Le jeu peut être mis en suspens afin de rejouer plus tard, là où on l’avait laissé.

-Il peut se jouer à différents rythmes (lent, en accéléré, saccadé…).

 

n°6– Le jeu ne s’arrête que si le dé de Je est définitivement perdu. Si le jeu s’arrête, rien ne proscrit la construction d’un nouveau dé.

 

n°7– L’ordre d’application des règles du jeu peut être prédéfini ou aléatoire.

Joue à la marelle, toc, le ciel n’est pas loin. Un pied à terre, l’autre en suspens. Joue toi de moi, je te montrerai que je ne le savais pas. Tiré pas un fil, prêt à sourire, les articulations dénouées, je prendrai la voix que tu me donneras. Ris à en oublier que je suis là. Joue à n’être plus que toi.

Chuuuut… Le jeu n’est plus, il  continue, endors-toi.

Ecrire dans les marges