L’irlandaise — Gilles Pascal & Jacques Pavot

  Changement de décor. En route pour le farwest, celui qui nous plonge dans la guerre de sécession et dans la noirceur des saloons mal famés d’Oaks valley. En route pour L’Irlandaise de Gilles Pascal et Jacques Pavot. L’Irlandaise, c’est le personnage principal, Eva O’Connell. Une femme d’abord, d’Irlande. Ni sudiste, ni nordiste, ni américaine. […]

Lire

■■■
■■■
■■■

Portrait de l’artiste au nez rouge — Philippe Léotard

Ce poète, Ange-Philippe Léotard Tomasi, a le nez rouge. Ce même nez qui trône au milieu de la face du clown, appendice factice et joyeux qui sert de façade burlesque, mais qui est en réalité n’est qu’un mirage qui cache le visage et la gaucherie d’un ivrogne dont la folie désabusée fait rire.

Lire

■■■

La Bibliothèque, la nuit — Alberto Manguel

Il faudrait oser réinventer un genre pour qualifier ces nouveaux types d’essais qui allient avec brio l’érudition d’un encyclopédiste et la subjectivité assumée d’un homme passionné par son sujet ; la clarté et la précision d’un propos esthétique et l’errance d’un « je » dans le labyrinthique dédale de sa bibliothèque.

Lire

■■■
■■■
■■■

Des fleurs pour Algernon, Daniel Keyes

La connaissance entraîne-t-elle le bonheur ? Qu’est-ce que l’intelligence ? L’intelligence seule suffit-elle à définir ontologiquement l’être humain ? Peut-on aimer l’autre si celui-ci est très différent ? Ce roman pose des questions philosophiques, anthropologiques et même scientifiques sans imposer de réponses purement didactiques.

Lire

■■■
■■■
■■■